BLOGUE

Top 5 des habitudes à favoriser pour une bonne santé vulvo-vaginale

Prendre soin de sa région intime est primordial! Encore plus si vous souffrez de douleurs vulvo-vaginales (vestibulodynie, vulvodynie), de douleurs aux relations sexuelles (dyspareunie, vaginisme) ou de problèmes dermatologiques de la région périnéale (eczéma, lichen). Voici notre top 5 des conseils à appliquer pour développer de saines habitudes vulvo-vaginales et pour aider le contrôle de vos symptômes.

 

Des sous-vêtements appropriés

L’idéal est de choisir des sous-vêtements pâles faits en coton. Le coton permet une meilleure respiration de la peau, accumule moins d’humidité (ou de transpiration), crée donc moins de macération (ce qui engendre moins de chances d’infections). Pour certaines femmes qui présentent une vestibulodynie, le port du g-string peut être inconfortable puisque la petite culotte frotte au niveau de l’entrée vaginale. Si c’est votre cas, choisissez un sous-vêtement plus adapté. Finalement, certaines femmes avec une vulvodynie sont inconfortables avec le port de sous-vêtements, point final. Si vous vous reconnaissez, vous pouvez éviter le port de ceux-ci et favoriser des vêtements plus amples. À noter aussi que nous recommandons à toutes les femmes de dormir sans sous-vêtement la nuit pour permettre une période d’aération de la région. Évitez aussi de porter longtemps une culotte de maillot de bain mouillée… Ce n’est pas juste une histoire de grand-mère!

 

Sans savon ou presque…

Les régions vulvaire et vaginale sont délicates. Il faut donc éviter l’usage de douches vaginales et de parfums intimes qui peuvent débalancer le pH ou prédisposer au développement d’infections vaginales. Chez certaines femmes sensibles, il faut aussi éviter le bain moussant, les huiles essentielles ainsi que les savons ou gel de douche très parfumés. Le vagin est une région auto-nettoyante et pour la région vulvaire, nettoyez doucement la région sous un jet d’eau suffit. Le savon n’est donc pas nécessaire, mais si vous en utilisez un, choisissez un savon sans parfum ni alcool. Finalement, à la fin de votre douche ou de votre bain (à noter qu’un bain est asséchant pour la région vulvo-vaginale et donc que cela peut être irritant pour certaines femmes), essuyez doucement la vulve en tapotant avec une serviette douce. Évitez tout frottement intense.

 

La lessive et cie

Les détergents à lessive sont souvent très parfumés. Essayez d’utiliser un détergent doux très peu parfumé surtout pour laver vos sous-vêtements. En général, les détergents pour peaux sensibles (ou pour bébé) conviennent. Remplacez aussi les assouplisseurs par des balles de laine pour la sécheuse, une option écologique qui ne devrait pas irriter votre région intime.

 

Jusque sous les draps

Il est essentiel si vous souffrez de douleurs vulvo-vaginales d’utiliser un lubrifiant personnel de qualité sans parabène ni glycol durant les relations sexuelles. Nous aimons particulièrement le Sexy Ganja ainsi que le Almost Naked, que vous pouvez trouver dans notre boutique en ligne! Si vous utilisez des jouets sexuels en plastique, assurez-vous qu’ils sont fabriqués à base d’un plastique qui ne contient pas de parabène ni de phtalate. Ces perturbateurs hormonaux peuvent dérégler la flore vaginale entre autres. Finalement, n’oubliez pas d’uriner après chaque relation sexuelle pour diminuer vos risques de développer une infection urinaire.

 

On bouge, on mange, on dort!

Dormez, alimentez-vous sainement et demeurez active. Pour avoir une région intime en santé, il faut un corps et un esprit en santé… Alors prenez soin de vous!

 

Nous espérons que ces petits conseils seront utiles pour vous!

 

Si vous souffrez de douleurs aux relations sexuelles, n’oubliez pas de vous procurer notre programme en ligne Plancher pelvien & douleurs aussi disponible en forfait.

 

PARTAGEZ icon1 icon2

Laissez un commentaire.

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

PARTAGEZ icon1 icon2

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Recevez nos offres exclusives.