SYNDROME DU CÔLON IRRITABLE

Le syndrome de l'intestin irritable, souvent connu sous le nom du syndrome du côlon irritable, touche jusqu'à 20% de la population. Ce syndrome est fort probablement sous rapporté par les patients qui vivent avec des symptômes, mais ne s'en plaignent pas. Il se caractérise par des douleurs abdominales fréquentes en présence de constipation (transit lent) ou diarrhée (transit rapide) ou les deux. Les ballonnements sont aussi très fréquents chez les gens qui en sont atteints. Le syndrome du côlon irritable est un trouble fonctionnel qui n'est pas relié aux maladies inflammatoires de l'intestin (maladie de cœliaque, colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, diverticulite) ni au cancer colo-rectal. La raison des douleurs abdominales dans ce syndrome n'est pas claire, il y aurait deux hypothèses: une hypersensibilité aux mouvements digestifs normaux et/ou des mouvements intestinaux plus douloureux que la normale associés à des contractions intestinales.

Diagnostic

Le diagnostic du syndrome de l'intestin irritable se fait par un examen clinique. Aucun test n'existe pour le diagnostiquer, car la colonoscopie et la biopsie s'avèreront négatives.

Facteurs de risque du syndrome du côlon irritable

Comme les causes du syndrome sont peu claires, il est difficile de déterminer les facteurs de risque, voici les hypothèses:

  • Sexe féminin
  • Désordres hormonaux
  • Infections intestinales
  • Conditions associées: dépression, stress/ anxiété
  • Hypersensibilité digestive ou générale
  • Horaire irrégulier avec perturbations du cycle de sommeil

À noter que la présence de sang dans les selles nécessite une évaluation médicale et n'est pas un symptôme spécifique du syndrome du côlon irritable

Symptômes

L'intensité et la gravité des symptômes sont très variables d'un individu à l'autre.

  • Douleurs et/ou crampes abdominales
  • Crampe abdominale avant la défécation
  • Douleur soulagée ou atténuée par la défécation
  • Modification de la fréquence normale de défécation
  • Dominance des symptômes de constipation: défécations peu fréquentes, selles dures
  • Dominance des symptômes de diarrhée: défécations plus de 3 fois par jour, selles molles ou liquides
  • Alternance de diarrhée ou constipation
  • Gonflements ou ballonnements abdominaux
  • Gaz
  • Urgence fécale possible
  • Difficulté de défécation
  • Sensation de vidange incomplète
  • Mucus dans les selles
  • Associé à l'endométriose ou la cystite interstitielle

Solutions pour le syndrome du côlon irritable

La diète faible en FODMAPs est, à ce jour, le traitement le plus efficace dans le soulagement des symptômes du syndrome du côlon irritable. Les autres types de traitement sont un moyen de soulagement.

 

  • Nutrition (alimentation faible en FODMAPs, gestion de l'apport en fibres)
  • Autres thérapies: physiothérapie, rééducation périnéale, ostéopathie, acupuncture, massothérapie, etc.
  • Gestion du stress
  • Yoga
  • Programme d'auto-gestion: respiration/ détente
  • Méditation pleine conscience
  • Éviter la sédentarité
  • Émollients ou laxatifs osmotiques doux (ex: Lax-a-day)
  • Médication antispasmodique
  • Probiotiques

BLOGUE

Consultez notre blogue pour en apprendre davantage sur votre santé abdomino-pelvienne.

Son contenu est accessible à tous!

21 Août 2019

Le secret de la position et technique de défécation

21 Août 2019

Choisir son lubrifiant personnel

21 Août 2019

#incontinence

14 Août 2019

Douleurs vulvo-vaginales après l’accouchement

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Recevez nos offres exclusives.