BLOGUE

Les besoins alimentaires chez la femme qui allaite

L’allaitement est un des plus beaux cadeaux que nous pouvons offrir à notre enfant, après lui avoir offert la vie. Il faut bien entendu ne pas se mettre trop de pression, si l’allaitement ne fonctionne pas, il y a maintenant plein de formules de lait adéquates pour bébé.

 

Durant le 4e trimestre, les besoins de la maman sont augmentés et il devient très important de manger en quantité suffisante des aliments avec des valeurs nutritives intéressantes et qui sont soutenants. On veut ainsi favoriser un niveau d’énergie stable tout au long de la journée (et de la nuit), donner de bons nutriments à notre bébé et maintenir une production de lait satisfaisante pour combler les besoins de notre bébé. Vous aurez donc compris que ce n’est pas le moment de faire un régime. Retrouver la taille que vous aviez avant la grossesse viendra certainement avec l’allaitement si vous avez une alimentation équilibrée et que vous êtes active avec bébé.

 

Quelques trucs pour une alimentation équilibrée durant l’allaitement

  • Manger 3 repas par jour – suivre l’assiette équilibrée du Guide Alimentaire Canadien (1/2 légumes/fruits, ¼ protéine animale ou végétale, ¼ féculents)
  • Ajouter des collations qui contiennent des glucides et des protéines – à toute heure de la journée (et même la nuit), car on veut éviter les chutes d’énergie
  • Boire suffisamment d’eau – on recommande jusqu’à 2.5 litres d’eau par jour (et jusqu’à 3 litres de liquides au total par jour) pour une femme qui allaite, mais fiez-vous à votre urine (si elle est foncée, buvez plus!)
  • Variez vos aliments pour aller chercher une variété de nutriments

 

Comportements et aliments à éviter durant l’allaitement

  • On peut réintégrer sans soucis les aliments déconseillés pendant la grossesse : poisson/viande crus, fromages non pasteurisés, tisanes, etc.
  • Alcool : ça passe directement dans le lait maternel. Chaque verre prend 2 à 3 heures pour être éliminé du lait. On y va donc en modération et selon notre confort. Vous pouvez prendre un petit verre de vin occasionnellement et tirer votre lait avant pour le donner à votre bébé lorsque vient le temps du boire par exemple.
  • Caféine : on fait attention à notre consommation parce que la caféine passe rapidement dans le lait maternel. On limite le café, le thé, le chocolat chaud et les boissons gazéifiées «brunes» à 2 tasses par jour.
  • Boissons énergétiques : elles contiennent des ingrédients qui peuvent être dangereuses pour le bébé et doivent être évitées.
  • Thon blanc : ce poisson est riche en mercure – on limite à 300g de thon blanc par semaine.
  • On limite également certains poissons à 150g/ mois pour leur teneur élevée en mercure et autres polluants : thon frais/surgelé, requin, espadon, escolier, marlin, hoplostète orange, achigan, brochet, doré, maskinongé, truite grise, caviar et foie de poisson.
  • Certains aliments peuvent faire réagir bébé (troubles gastro-intestinaux, intolérances, allergies), mais aucun aliment n’est à proscrire d’emblée. Si vous pensez que votre bébé réagit à un aliment que vous consommez, consultez votre médecin et votre nutritionniste.

 

Les vitamines durant l’allaitement

Si votre alimentation est équilibrée et que vous mangez à votre faim, un supplément de vitamines n’est pas nécessaire. Par contre, vous pouvez sans problème poursuivre votre multivitamine de grossesse pendant l’allaitement.

 

Profitez de l’allaitement, car c’est un lien unique que nous avons la chance de créer avec notre bébé. Si vous rencontrez des problèmes durant votre allaitement, n’hésitez pas à faire appel à la clinique du nourrisson de votre CLSC. Les infirmières sont spécialisées et donnent de très bons trucs. Ne vous mettez pas de pression, vivez le moment présent. Si vous ressentez le besoin de passer aux formules de lait, pas de honte, consultez votre médecin, votre pharmacien ou votre nutritionniste pour faire le meilleur choix pour votre bébé.

Sur ce, je vous laisse une petite recette de collation simple et rapide à cuisiner lorsque vous devez prendre une collation d’une main et bébé de l’autre. Merci Madame Labriski !

 

PARTAGEZ icon1 icon2

Laissez un commentaire.

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

PARTAGEZ icon1 icon2

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Recevez nos offres exclusives.