BLOGUE

Déchirures périnéales & cie

Les déchirures naturelles au périnée ou la pratique de l'épisiotomie peuvent malheureusement survenir durant l'accouchement vaginal. Celles-ci affaiblissent les muscles du plancher pelvien et peuvent être responsables de douleurs périnéales après l'accouchement. Sachez que la pratique régulière des étirements des muscles du plancher pelvien en fin de grossesse peut réduire considérablement vos risques de déchirures périnéales ou de recours à l'épisiotomie en assouplissant les tissus du périnée.

Facteurs de risque reliés à l’accouchement

Il existe plusieurs facteurs de risque se produisant durant l’accouchement et augmentant les chances de souffrir d’une déchirure périnéale : un premier accouchement vaginal, un bébé de poids élevé, un bébé avec une grande circonférence de tête, un long travail, une phase de poussée longue ou très rapide, l’usage de ventouse ou de forceps, puis finalement, un accouchement par siège ou par présentation occipito-postérieure (bébé a le visage vers l’avant).

Degrés de déchirures périnéales

Les déchirures naturelles au périnée sont fréquentes et affectent près de 70% des femmes. Elles sont classées selon 4 degrés.

1er degré : Déchirure(s) superficielle(s) du périnée (tissus cutanés surtout) nécessitant généralement 1 ou 2 points de suture seulement. Touche environ 30% des femmes.

2e degré : Déchirures plus profondes (tissus cutanés et musculaires) dans la région du noyau fibreux central, zone entre le vagin et l'anus. Ne se rend pas jusqu'à l'anus par contre. Touche environ 30% des femmes également.

3e degré : Déchirures profondes (tissus cutanés et musculaires) dans la région du noyau fibreux central jusqu'à l'anus. Atteinte partielle des sphincters anaux. Touche environ 6% des femmes.

4e degré : Déchirures profondes (tissus cutanés et musculaires) de la région du noyau fibreux central jusqu'à l'anus. Atteinte complète des sphincters anaux et parfois même de la muqueuse rectale. Touche environ 2% des femmes.

Il est important de comprendre que n'importe quel degré de déchirures peut être responsable de douleurs au périnée et de dyspareunie (douleurs durant les relations sexuelles). Par contre, seuls les 3e et 4e degrés sont reliés à une augmentation du risque de souffrir d'incontinence fécale suite à l'accouchement.

Épisiotomie médio-latérale

Même si elle n'est plus faite de routine, l'épisiotomie peut être pratiquée lors de l’accouchement. Il s'agit d'une incision chirurgicale. Entre autres, sa pratique est vue lors de l'usage de forceps ou s'il y a détresse chez le fœtus et que le bébé doit sortir rapidement. Assurez-vous que votre médecin pratique une épisiotomie médio-latérale, en diagonale, plutôt que médiane, au centre. L'épisiotomie médiane a plus de chances de progresser vers une déchirure anale et ainsi, d'affecter la force des sphincters anaux, ce qui influence la continence fécale.

Que vous ayez souffert d’une déchirure naturelle ou d’une épisiotomie, il est fortement recommandé de faire un massage cicatriciel en post-partum afin de prévenir les troubles pouvant être associés aux adhérences cicatricielles. N’hésitez pas à vous procurer notre programme de traitement postnatal, vous y apprendrez comment masser votre cicatrice périnéale et bien plus !

PARTAGEZ icon1 icon2

Laissez un commentaire.

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

PARTAGEZ icon1 icon2

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Recevez nos offres exclusives.