BLOGUE

Choisir son lubrifiant personnel

L'utilisation d'un lubrifiant personnel pour les relations sexuelles est répandue et, dans certains contextes, comme l'allaitement, la péri-ménopause et chez les femmes âgées, son usage devient incontournable. Il existe de nombreux produits sur le marché et, malheureusement, très peu d'entre eux sont de bonne qualité. Étonnamment, la sélection est souvent meilleure dans les Sex Shops que dans les pharmacies de quartier. La région vaginale étant fragile, il faut la dorloter et lui appliquer de bons produits seulement. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir votre lubrifiant personnel.

Lubrifiant à base d'eau

Les lubrifiants à base d'eau sont les plus fréquemment employés. Ils sont pratiques, car ils peuvent être utilisés pour tous les types de relations sexuelles, avec les jouets sexuels et les condoms. Ils ne sont pas salissants et se lavent facilement. Il faut généralement en utiliser une plus grande quantité que les lubrifiants en silicone et il faut, parfois, en ajouter en cours d'une même relation sexuelle. Il est très important que votre lubrifiant à base d'eau ne contienne ni parabène ni glycol. Ces agents irritants hypersensibilisent la muqueuse vaginale, modifient le pH vaginal et peuvent même créer un débalancement hormonal. Il faut aussi éliminer la présence de glycérine si vous avez tendance à développer des infections vaginales. Les marques de lubrifiants les plus vendues en pharmacie contiennent ces ingrédients alors attelez-vous à lire la liste d'ingrédients! Pelvi Life aime le Slippery Stuff, le Sexy Ganja, un produit québécois, le Good Clean Love et le Yes WB pour leur absence de parabène et de glycol.

Osmolarité

L'osmolarité est un concept de chimie qui aide à sélectionner son lubrifiant à base d'eau. L'osmolarité permet de quantifier la pression osmotique et de déterminer la diffusion d'un solvant à travers une membrane (osmose). Un lubrifiant qui a une osmolarité supérieure à celle de la muqueuse vaginale, qui est autour de 260-290 mOsm/kg, peut entraîner une sécheresse vaginale. Les cellules de la muqueuse vaginale expulsent leur contenu en eau au contact du lubrifiant et se déshydratent. Cela crée une sécheresse et entraîne un besoin de réappliquer du lubrifiant. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande une osmolarité de moins de 380 mOsm/kg, mais accepte un maximum de 1200 mOsm/kg. En plus de vérifier les ingrédients de votre prochain lubrifiant, il faut maintenant s'assurer que son osmolarité est optimale. Les marques les plus populaires se situent souvent entre 2000 et 8000 mOsm/kg, ce qui n'est pas adéquat. Pour son osmolarité similaire au vagin, Pelvi Life aime le Slippery Stuff et le Yes WB. L'osmolarité du Sexy Ganja est plus élevée que les deux précédents, mais demeure à la limite maximale de la recommandation de l'OMS.

Lubrifiant à base de silicone

Les lubrifiants à base de silicone sont soyeux au toucher et restent plus longtemps durant la pénétration. Comme ils ne sont pas absorbés, ils ont rarement besoin d'être réappliqués durant l'acte sexuel. Ils sont préférables sous l'eau, peuvent être utilisés avec des condoms, mais ne sont pas idéaux pour l'amour oral. Ils ne doivent pas être utilisés avec les jouets sexuels en silicone non plus, car leur usage entraîne la désintégration graduelle du jouet. Ils sont aussi plus tachants que les lubrifiant à base d'eau. Pelvi Life recommande rarement les lubrifiant à base de silicone en première intention. Si les lubrifiant à base d'eau de qualité sont mal tolérés, ils sont une option intéressante.

Lubrifiant naturel

Les huiles biologiques, comme l'huile de coco ou l'huile d'olive vierge, peuvent être utilisées comme lubrifiant. Leur usage n'est pas recommandé avec les condoms. Les huiles ont aussi tendance à laisser des traces, elles tachent davantage. Cette option est souvent priorisée par les femmes qui préfèrent les solutions naturelles ou celles qui ne tolèrent pas les autres lubrifiants du commerce.

Lubrifiant et fertilité

S'il y a un désir de grossesse, il faut veiller à choisir un lubrifiant qui n'altère pas la vigueur ni la mobilité des spermatozoïdes et qui favorise leur survie. Il est généralement recommandé de ne pas utiliser de lubrifiant ni même de salive durant la période de conception. Si l'emploi d'un lubrifiant est nécessaire, il est possible d'utiliser le Yes Baby, le Pre-Seed ou le Conceive Plus, qui sont sécuritaires pour le sperme. Malheureusement, seul le Yes Baby est sans parabène.

Vous savez maintenant comment choisir votre prochain lubrifiant!
PARTAGEZ icon1 icon2

Laissez un commentaire.

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

PARTAGEZ icon1 icon2

INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE

Recevez nos offres exclusives.